Serenys Massages
Corrado,
Praticien en massage bien-être à Neuville-sur-Saône

Massages
Dessin-massage-serenys-massages

Pourquoi vous priver des bienfaits du massage en écoutant ces mythes qu'on lui prête ?

Au contraire, intégrer cette pratique dans son hygiène de vie est un plus à vivre !


Je m'adresse à ces dames et demoiselles qui connaissent les vertus du massage mais qui n'osent pas franchir le pas, surtout lorsqu'il est pratiqué par un homme.

Soyons précis dans les termes. En effet, je parle du "massage bien-être" (MBE) qui en France n'est pas considéré comme thérapeutique ou médical. Même si les professionnels dignes de ce nom sont persuadés que le massage apporte bien plus que du bien-être (c'est un sujet que nous pourrons évoquer ultérieurement).

Beaucoup de gens ont malheureusement encore une vision erronée du MBE. Ces faux mythes sont entretenus essentiellement par un manque de connaissance de ce savoir-faire, par certains médias, les ragots, les films…en bref par la culture populaire.

Bien que les nombreux stéréotypes donnent une image négative de la profession, les faits montrent un intérêt grandissant de cette pratique.

Le massage n'est pas culturel et quelques mythes sont encore à déboulonner. 

Comment combattre ces stéréotypes ?
Quels sont les mythes associés au massage ?

1.Le massage, c'est sexuel !

2.N'importe qui peut s'auto-proclamer praticien MBE !

3.Un massage, c'est cher !

4.Les massages sont pratiqués par des femmes !

Mythe 1 - Le massage, c'est sexuel !

massage_thai-serenys-massage-stereotype

L'exemple le plus frappant est lorsqu'un homme praticien en massage bien-être apprend à une personne qu'il pratique le massage Thaïlandais. La réaction est quasiment systématique et ressemble à cette réponse : "Mon coquin, tu dois passer de bons moments !", sous-entendu, c'est sexuel ! Alors que le massage Thaï traditionnel est pratiqué habillé et correspond à un ensemble de manipulations articulaires sur tout le corps. Effectivement, le massage sexuel existe en Thaïlande et dans le monde entier. Mais il s'agit d'une pratique qui sort de l'appellation "massage bien-être" dans notre pays. Il n'y a qu'à survoler les sites de petites annonces ou certains annuaires pour constater que le terme massage est souvent utilisé à des fins de couverture pour les services d'escortes. Sans aller si loin, le fait de simplement dire que nous pratiquons le MBE fait figer les regards avec un gros point d'interrogation sur le visage, laissant supposer des pensées à connotation coquines.

Mythe 2 - N'importe qui peut s'auto-proclamer praticien MBE !

Serennys Massages vous explique les mythes et les réalités du massage

C'est un fait, et la loi française est encore floue et incomplète sur cette pratique et la plupart des activités dites de "soins holistiques". Certains pays utilisent l'appellation 'Massothérapeute". En France, c'est tout simplement interdit. On peut alors facilement utiliser le terme "Praticien en massage bien-être". Les salons d'esthétique parlent de "modelage" du corps. Pour ouvrir la parenthèse du savoir-faire, notez que les esthéticiennes intègrent l'activité modelage dans leur formation. Elle ne représente qu'une petite part de leurs connaissances. Elles ne sont donc pas spécialisées dans cette pratique contrairement au praticien MBE qui se formera spécifiquement dans le MBE. Malgré cela, 34% des français vont se faire masser en institut contre 10% dans les salons de massage où officient les praticiens experts.

Même si la loi le permet aujourd'hui, le praticien évitera l'utilisation du terme "masseur" qui a une double compréhension : d'une part, ce terme ramène à la profession des "masseurs-kinésithérapeutes" qui ont un diplôme d'État (DEMK). Et d'autre part, dans le langage commun, il a une connotation d'amateurisme voire de charlatanisme. Vous verrez rarement les professionnels du MBE afficher leurs prestations sur les sites de petites annonces.

Mythe 3 - Un massage, c'est cher !

Serrenys MAssage vous explique en quoi le massage est pas si cher

On nous a trop habitué dans ce pays à être pris en charge sur nos soins. Par ailleurs, la règlementation française ne reconnait pas le MBE comme un soin thérapeutique. De fait, on ira vers la solution la moins chère voire gratuite.
"Pourquoi irai-je chez un praticien MBE et payer alors que j'aurai la même prestation qui sera prise en charge chez le kiné ?". C'est effectivement un raisonnement courant. Encore faut-il que les médecins soient compatissants, complaisants ou peu regardant… ? Mais comment peut-on décider d'aller chez le kiné à tout moment alors qu'on a besoin de se détendre ou d'apprécier un moment rien qu'à soi ? À tel point que nous n'arrivons plus à prendre de rendez-vous à court terme et que les kinés sont souvent noyés devant la demande.

De plus, leur taux horaire légal étant si faible qu'ils optimisent leurs séances et tendent à privilégier le nombre plutôt que la qualité de traitement. Bien sûr, je ne généralise pas…J'ai été formé moi-même au massage par des kinés à une époque ou ils pouvaient prendre le temps du soin.

Le praticien MBE vous proposera la formule adaptée à votre budget. Il trouvera avec vous la meilleure solution face à un réel besoin. Et surtout, il prendra le temps rien que pour vous. Osez en parler avec lui !

Mythe 4 - Les massages sont pratiqués par des femmes !

Serennys massage vous explique que les massage ne sont seulement réalisés par les femmes

Les massages ont longtemps été pratiqués par des femmes pour des femmes. Les mentalités évoluent en même temps que la société se transforme. Les moyens de communication font connaître les nouvelles pratiques, à tel point qu'une personne sur deux exprime l'envie de se faire masser alors que seulement 1 sur 5 se fait souvent masser ou masser parfois. Le ratio femme/homme est passé de 80/20 à 30 à 40% d'hommes aimant recevoir un massage. Ils demanderont, comme les femmes, à être massés principalement par une femme mais pas seulement. En effet, les formations prodiguées dans les écoles de massage bien-être font apparaître un taux de participation masculine de 40% alors que 20 à 30% en font leur métier ou un complément d'activité. Que l’on soit praticien ou praticienne, que l’on masse un homme ou une femme, n’oublions pas qu’il faut respecter l’intimité et la pudeur de chacun et tout faire pour ne pas envoyer de signaux négatifs ou néfastes pour notre profession.



Mesdames, Mesdemoiselles, jugez par vous-même !

Chère gent(e) féminine, soyez rassurée !

Pour vous rassurer, n'hésitez pas à vous renseigner. Vous pourrez très vite vous rendre compte du sérieux du praticien professionnel en lisant ses interventions sur les réseaux sociaux, son site internet, Vous y trouverez une foule d'informations qui vous rendront plus confiante.

Les codes de déontologie sont la plupart du temps affichés. Ces derniers montrent l'approche éthique du métier et le respect de la personne et de son intimité. Vous en apprendrez beaucoup, et de manière concrète, en lisant les témoignages de femmes qui ont vécu l'expérience pour la première fois et qui, souvent, la renouvelle.

N'hésitez pas à prendre contact, à rencontrer le praticien si vous le jugez nécessaire. Il se fera une joie de vous transmettre sa passion, vous fera découvrir ses installations …vous donnera confiance.

 

Corrado G.

Serenys Massages


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.